Le Rucher de la COMBE

La ferme de Fabien TARDY

07270 NOZIÈRES

Miel  MIELS et PAIN D'EPICES

Située sur la commune de NOZIERES, en Ardèche du Nord près de LAMASTRE, à une altitude de 850 mètres, mon exploitation compte trois cents ruches (250 en production, plus 50 colonies pour renouveler le cheptel) sur 10 emplacements différents. Au printemps, je renouvelle le cheptel en constituant de nouveaux essaims. Pour cela, j’élève des reines et prépare des colonies pour les récoltes.

Jusqu’à la fin du mois de juin, je procède à une transhumance des ruches, c’est-à-dire que je les déplace dans une zone plus favorable pour les autres miellées. En automne, je prépare les ruches pour l’hiver en les descendants à basse altitude. Puis, les ruches sont en hivernation, donc tous les mois je vais les voir pour compléter les provisions si nécessaire afin de préparer la saison à venir.

Ma production principale est le miel, avec différents cru du département : miel d’acacia, miel de fleurs (sans mélange), miel de pissenlit, miel de montagne, miel de châtaignier et miel de sapin.

Les zones de butinage des abeilles sont choisies les plus sauvages possibles, d’où sont exclues les zones de grandes cultures ou les zones à arbres fruitiers, garantissant ainsi la meilleure qualité au produit ! La récolte se fait en fonction des floraisons, et l’extraction est réalisée à froid. La mise en pot est réalisée l’année suivant la récolte après maturation du miel.

Je produis également du pain d’épices à partir du mois d’octobre et des Croustill’miel, gâteaux sablés au miel.

 

La récolte du miel s’effectue dès la fin de la floraison de la plante concernée :

  • mi-mai : je récolte du miel de printemps,
  • mi-juin : le miel d’acacia,
  • juillet - août : le miel de châtaignier, de fleurs, de montagne puis de sapin.

Après la récolte, je récupère alors les cadres qui sont remplis de miel, et les remplace par des vides. De retour à la miellerie, les cadres sont d’abord désoperculés pour permettre au miel de s’écouler. Cette manœuvre consiste à retirer la pellicule de cire qui obstrue les alvéoles gorgées de miel. Les cadres sont ensuite placés dans un extracteur qui, par centrifugation, fait jaillir le miel. Ce dernier s’écoule alors dans les filtres pour le débarrasser de toute impureté. Enfin, le miel est placé dans un maturateur où il va pouvoir se reposer, puis être mis en pot (capsulé et étiqueté) et commercialisé !

 

Comment est fait le miel ? L’abeille butine et ramène le nectar des fleurs, riche en eau, à la ruche. Elle va ensuite le déshydrater pour le transformer en miel.

Qu’est-ce que le miellat ? Le miellat est le miel fabriqué par les abeilles à partir des sécrétions de pucerons, qui colonisent les arbres. Par exemple, le miel de sapin est un miellat.

Et le pollen ? Il est récolté sur les étamines des fleurs par les abeilles, pour qui il est une source de protéines indispensable.

Et la gelée royale ? La gelée royale est la source d’alimentation de la reine (larve et adulte). Elle provient de glandes situées dans la tête des jeunes abeilles nourrices.

Et la propolis ? La propolis est une substance résineuse récoltée par les abeilles sur les bourgeons et les feuilles de certains arbres, par exemple le châtaignier. Elles s’en servent pour colmater les trous dans la ruche et pour la désinfecter !